accueil - home
Promenade Tour d'horizon L'atelier contact Bio

Méthode et techniques

Pour fondre son verre, à partir de modèles en argile ou autre matériau, J.L. utilise un procédé de fonte à la cire perdue, le verre - du cristal destiné à l'optique - étant placé à froid dans un moule réfractaire qui est cassé après la fusion du verre.

Le cycle de cuisson, qui dure plusieurs jours, comporte des phases critiques pour éviter l'éclatement du moule à la montée en température et du verre au refroidissement, ainsi que pour permettre I'élimination des bulles d'air et la bonne dilution des couleurs qui doivent être préparées à l'avance à partir des quelques oxydes métalliques offrant la stabilité requise. Au sortir du moule, la pièce est nettoyée, taillée, polie.

Ce procédé, utilisé sous une forme rudimentaire dans I'Antiquité puis tombé totalement dans l'oubli, fut réinventé par Henry Cros en 1883 sous le terme de "pâte-de-verre", terme souvent employé abusivement depuis. Sans tradition de transmission, mais plutôt individuelle et secrète, cette rare technique revêt de multiples aspects selon les expérimentations personnelles des artistes.

Animation non visible, cliquez ici